questiondemode

question mode

25 juin 2006

animation1

sans_titre___25

J’ai un Ipod. Comme tout le monde et c’est bien ça le problème. Depuis plusieurs semaines, je suis donc à la recherche d’une housse qui puisse convenir à ma personnalité et refléter mon originalité. Je ne peux me résoudre à une vulgaire toile monogrammée. Trop classique, déjà vu, has been. Le luxe standardisé ne pouvant soigner mon mal être, dois-je me tourner vers le sur mesure ?

Jessica M.

.

max_vous_r_pond

.

Chère Jessica,

En tant qu’expert en nano-tendances et épiphénomènes de mode, je comprends votre désarroi. Vous ne supportez plus de suivre LA tendance, il vous faut désormais être LA tendance. D’autres, avant vous, ont entendu cet appel divin et y ont répondu avec courage, seuls contre tous, en avance sur leur temps, prophètes de la mode pointés du doigt par les ignorants, mécréants en jeans stone washed même pas griffés. J’ai, pour ma part, choisi le camp de l’avant-garde lorsqu’un jour d’avril 93 ma préférence est allée vers une paire de lunettes à grosse monture couleur camel (©vintage) en plein boom des sans-montures (le futur m’a, par la suite, donné raison). Ma famille n’a toujours pas compris, ma copine de l’époque a claqué la porte, mon cercle amical a rétréci comme un pull H&M au premier lavage mais j’ai résisté, coûte que coûte (très cher donc). Mais tout cela m’importait peu car, enfin, j’étais devenu un early adopter, un adopteur précoce en version french, un gars bien, un peu tarré comme ça mais vachement branché au fond, underground quoi.

.

A votre tour vous semblez ressentir le besoin de dire non. Non à la banalisation de l’exceptionnel, non au « comme tout le monde », non aux marchands d’ordinaire et oui à l’individualisme à tout prix. Vous avez de vraies valeurs et c’est tout à votre honneur. Entre gens bien habillés, laissez-moi vous donner un conseil : n’en suivez aucun, observez et prenez le contre pied. Après étude poussée des housses pour Ipod disponibles sur le marché, je constate que le sinistre prime. Du noir, du PVC, rarement du cuir, du gris à la rigueur, un peu de couleurs ou quelques stickers pour les plus fantaisistes. Bref, ça craint comme on dit dans la rue. Si je me fie à mes calculs et à mon intime conviction, un raz-de-marée des housses-moumoutes-en-laine-post-baba-futuro-psychédélique est à craindre/à souhaiter (voir ci-après).

.

.

hotromz6 hotromz23

.

WWW.HOTROMZ.COM 

.

.

Pourquoi ? Mais il n’y a pas de pourquoi qui tienne, Jessica, la tendance est souveraine. Les chaussures plate-forme, les strings pour hommes, le come-back des lavallières, tout cela nous dépasse, acceptons-le avec humilité. Alors laissez de côté ces questions métaphysiques, oubliez tous les canons esthétiques et camouflez vite votre Ipod dans cette satanée moumoute (100% artisanale) avant que le peuple ne s'en empare!

.

.

Le prix de "l'avant-garde" (ridicule/audace compris(e)) : 28,75 €* (*certes à ce prix-là vous pourriez aussi la tricoter vous-même mais la tendance n'attend pas).

Posté par 4chroniqueurs à 12:29 - Max vous répond - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 juin 2006

animation1

sans_titre___25

Dans une semaine, je suis témoin au mariage de mon meilleur ami. J’ai un budget anorexique, des jambes de gazelle et un torse qui va à peu près bien quand je pense à me tenir droit. Ma mère pense qu’un costume vert olive « serait parfait avec mes yeux gris vert légèrement noisette». Je fais comment là ?

Christophe S.

.

mademoiselle_vous_r_pond2

.

Cher Christophe,

.

Livré à lui-même dans les boutiques, l’homme, désorienté, privé de son discernement habituel, peut-être sujet à des « pétages de plombs », appellation technique couramment utilisée en langage post-freudien. J’ai connu un patient qui, pris d’une sorte de transe, dépensa, en moins de dix minutes, 2500 euros pour un boléro ajustée jaune moutarde, un pantalon bouffant turquoise et une maxi cravate orange seventies. La raison tient en une simple addition :

.

décolleté de la vendeuse + flatteries de la vendeuse + sourire rassurant de la vendeuse + musique techno en fond sonore = faux pas stylistique ou « audace vestimentaire » dira votre mère, soucieuse de ne pas heurter votre fibre mode.

.

Alors avant de passer à l'action Nicolas, trouvez-vous d’abord une accompagnatrice (amie, ex-copine, grande tante...) qui sera votre planche de salut parmi cet océan de pantalons à carreaux en tweed, de marcels transparents bordés de fourrure « violet intense » et autres mocassins en zèbre synthétique. N’oubliez jamais : vous, le jour J, un dimanche ensoleillé de juillet, débout dans le chœur de l’église face à un public amical et familial, grands fauves en sommeil prêts à pointer de la patte vos goûts vestimentaires douteux. À en juger votre brève description physique, je suis déjà en mesure d’affirmer que le pantalon coupe cigarette n’est définitivement pas fait pour vous (mais est-il vraiment fait pour quelqu’un ? La question fait encore et toujours débat parmi les professionnels des tendances). Inutile de vous préciser en quoi ce genre de silhouettes (voir ci-après) pourraient susciter l’inquiétude de vos proches et amoindrir considérablement vos chances de séduire sur un fougueux et alcoolisé « Alexandrie, Alexandra » la jolie brune préalablement repérée sur les bancs de l’église.

.

diorhommes

diorhomme

.

DIOR HOMME ETE 06

.

En cas de doute, c'est à dire a peu près tout le temps, donnez toujours l’avantage à la simplicité. À une cravate taillée dans un tissu non identifié aux effets moirés « vu dans tous les défilés », préférez plutôt la soie et dites vous que c’est ce que Steve Mc Queen aurait choisi. Oubliez les fantaisies de boutonnage, réclamez d’un air assuré « un costume de saison qui vous correspond » du ton ferme de celui à qui on ne fait pas/plus le coup de la chemise à jabot « de retour en grâce dans les collections ». Alors, répétez après moi, Nicolas : plus jamais ça !

.

massimodutti

.

MASSIMO DUTTI

.

Le prix de la séduction tout en décontraction (montre comprise) : 376 €* (*certes à ce prix-là vous pourriez acheter le bout d'une manche d’une veste Helmut Lang mais la mode est versatile et votre banquier plutôt entêté).

Posté par 4chroniqueurs à 16:23 - Mademoiselle vous répond - Commentaires [0] - Permalien [#]

animation

sans_titre___26

Quelque chose cloche chez moi. A la belle saison, le regard des hommes se détourne au fur et à mesure que ma garde robe devient estivale. Je déprime. Je viens de passer en revue mes maillots de bain : grège, beige, châtaigne. Il faut que j’ose et quand j’ose c’est noir et blanc. Cet été je rêve de quitter mon costume de trentenaire invisible. Je veux être une vraie FEMME ! Que faire? Le temps presse, j'ai déjà réservé pour juillet une petite location à Quibron.

.

Béatrice B.

.

yvonne_vous_r_pond1

.

Chère Béatrice,

.

Avant tout, souvenez-vous d’une chose : le maillot de bain ne fait pas la femme mais il y contribue fortement. N'oubliez pas, non plus, que ce qui vous précède sur la plage n'est votre esprit mais votre poitrine, quelle qu'elle soit. Brigitte serait-elle devenue Bardot sans son bikini vichy ? Sue Helen se serait-elle attirée les faveurs de ce salaud de Jr sans son une pièce bleu pétrole lamé ? Boys, boys, boys serait-il devenu un hit sans la joie débordante de Sabrina ? Non, bien sûr. Si je n'étais pas dotée de cette délicatesse qui fait merveille dans les dîners en ville, Béatrice, je vous dirais que l’heure a sonné pour vous de déballer la marchandise.

.

D’abord, pariez sur les couleurs vives, les plus aveuglantes possible. L’objectif est simple : éblouir l’animal, l’homme, pour mieux détourner son attention d’éventuels défauts, le mot étant ici à prendre avec de gros guillemets. Car, après tout nous sommes entre nous, que celle qui n’a jamais eu la fesse en berne et la cuisse à la dérive me jette sa première culotte gainante ! Les complexes rangés dans votre sac de plage coordonné, osez donc le psychédélisme d’un micro bikini, l’œil aguicheur et la moue farouche. Mais, déjà, je vois le doute s’immiscer en vous, Béatrice. Alors, soyons franches, vous n’êtes et ne serez sûrement jamais cette créature de rêve, peroxydée, grisée et grillée par les sunlights. Soit. A cela je réponds simplement que la séduction est un état d’esprit avant d’être un 90-60-90. L’important n’est pas d’être belle, simplement de le croire très, très fort. Alors, un peu d’imagination que diable ! Et si vous n'arrivez pas à choisir un maillot, il vous reste les plages naturistes.

.

.

bitsi_bikinivery_bitsi

.

JG4B (JASPER GOODBALL 4 BIKINI)

.

Le prix du rêve : 261,85 €* (*certes à ce prix-là vous pourriez acheter un Ipod Nano mais, c'est bien connu, ce genre de bidule n'amuse pas longtemps les hommes, en tout cas pas ceux qui nous intéressent)

Posté par 4chroniqueurs à 16:19 - Yvonne vous répond - Commentaires [0] - Permalien [#]